Essayez avant d’acheter: la commodité des achats en ligne à votre domicile

Se rendre en magasin ou dans un centre commercial pour faire son shopping représente pour bon nombre d’acheteur un frein. Entre le temps nécessaire et les difficultés pour s’y rendre, les achats physiques en magasin apparaissent comme une perte de temps inutile en comparaison avec l’expérience en ligne. Les acheteurs ont de plus en plus de facilité à faire leurs achats en ligne. Une tendance stimulée par les sites e-commerces qui incitent les consommateurs à faire leurs achats sans avoir à se rendre dans un magasin physique. L’une des raisons qui pousse encore certains clients à se rendre en magasin est le fait qu’ils peuvent interagir avec les articles en rayon avant de se décider à effectuer un achat ou non.

Cependant la nouvelle tendance du Try before you Buy (Essayer avant d’acheter), c’est à dire l’opportunité de permettre aux clients d’interagir avec un produit avant d’effectuer un acte d’achat, transpose la cabine d’essayage traditionnelle en magasin pour l’installer dans notre domicile. L’idée derrière cette tendance est de réduire les écarts pouvant exister entre ce à quoi un article ressemble en ligne et ce à quoi il ressemble une fois reçu en physique.

Les avantages du Try before you Buy

Il existe de nombreux avantages à proposer ce type de service. Bien qu’il semble que les e-commerçants proposant des articles de mode soient les principaux gagnants du try before you buy, d’autres industries capitalisent également sur cette tendance. Prenons l’exemple de Sensee, vendeur de lunettes en ligne. La plateforme permet à ses clients d’essayer des paires de lunette chez eux. La plateforme livre jusqu’à 4 montures de lunettes à ses clients. Ces derniers ont alors jusque 10 jours pour faire leur choix et renvoyer les montures qu’ils ne souhaitent pas conserver. A première vue cela semble risqué, mais il y a de bonnes raisons pour que de plus en plus d’e-commerçants se tournent vers cette tendance.

 

Attirer de nouveaux clients

Le « try before you buy » semble être un des meilleurs moyens d’attirer de nouveaux clients sur votre e-commerce. Permettre d’essayer un article avant de l’acheter réduit indéniablement les appréhensions ressenties par les nouveaux clients qui souhaiteraient essayer des marques qu’ils ne connaissent pas. De même, cette option permettrait également d’attirer des clients qui émettent encore des réserves sur les achats en ligne.

Améliorer la satisfaction client

Au-delà d’attirer de nouveaux clients, l’option d’ « Essayez avant d’acheter » procure à vos clients un sentiment de confiance lors de leur acte d’achat, augmentant de ce fait leur satisfaction globale. Permettre à vos clients de pouvoir essayer différentes variantes d’un article pour savoir lequel répond le mieux à leurs besoins, participe à les garder fidèles à votre marque et augmente en fin de compte les chances qu’ils soient complètement satisfaits.

Créer du bouche à oreille

La recommandation personnelle d’un ami est encore aujourd’hui la publicité la plus puissante. Le try before you buy étant encore un processus relativement nouveau, il y a de fortes chances qu’en le proposant, vous obteniez des clients simplement intéressés par un service qui n’est pas encore proposé par vos concurrents. Assurez-vous que le service que vous proposez se déroule sans encombre sous peine de créer l’effet inverse de celui désiré.

Augmenter vos ventes et vos profits

Permettre à des internautes de faire leurs achats avant d’acheter, c’est potentiellement attirer un tout nouveau groupe d’acheteurs réfractaires à effectuer des achats en ligne. Il est donc facile d’imaginer que plus vous faciliterez l’acte d’achat sur votre plateforme plus vos clients se sentiront à l’aise pour effectuer des achats, participant ainsi à augmenter vos ventes. Fini donc les craintes liées à de l’achat en ligne !

Créer un avantage compétitif

Créer une stratégie autour du try and buy n’est pas une tache facile. Peu d’e-commerçants sont disposés à mettre en oeuvre un tel système car ils vont d’avantage penser aux risques qu’aux avantages potentiels. Si vous êtes en mesure d’implémenter et d’exécuter efficacement ce service, les résultats suivront. Le cas échéant l’augmentation du volume des envois et des retours peut à elle seule avoir une incidence négative sur votre résultat net si ce n’est pas géré correctement.

Le danger

L’émergence du système du « try before you buy », n’est pas sans conséquence pour les e-commerçants. En effet ils pourraient être confrontés à une vague massive de retour de la part des consommateurs en ligne. Le système permettant de commander des articles en ligne, de les faire livrer, de les essayer chez soi puis de retourner les articles qu’ils ne souhaitent pas conserver sans débourser un centime est très risquée car les fonds nécessaires à l’achat ne quitte le compte bancaire des clients uniquement lorsque les déclarations de retour ont été traitées.

Les retours intentionnels

La tendance du try before you buy pourrait menacer les e-commerçants car une augmentation des retours intentionnels seraient susceptibles de nuire aux bénéfices. Pour les consommateurs, l’option d’essayer avant d’acheter symbolise une tendance positive car ce système élimine définitivement un des plus gros obstacle à l’achat en ligne. Bonne nouvelle pour les e-commerçants car l’adoption de cette tendance entraînera certainement une hausse des ventes. Cette bonne nouvelle reste cependant à nuancer car les e-commerçants seront tous obligés d’adopter le try before you buy et, qui plus est, en proposant ce service gratuitement afin d’espérer rester compétitifs. Car oui la grande majorité des consommateurs s’attendent à ce que les e-commerçants proposent tous des retours gratuits.

Cette grande tendance pourrait s’avérer désastreuse pour les e-commerçants ne disposant pas de solutions appropriées pour gérer les retours. Avec des internautes indiquant qu’ils pourraient retourner trois articles supplémentaires par mois en moyenne, ce comportement d’achat pourrait créer une vague ingérable de retours pour les e-commerçants non préparés. Et ils devront le faire rapidement, car le try before you buy sera plus largement adoptée au cours des années à venir.

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar