Comment trouver son premier poste de développeur

Le secteur du développement est en pleine croissance, la demande n’a jamais était aussi forte qu’aujourd’hui et la tendance n’est pas prête de s’inverser pour les années à venir. Voici un petit guide dédié aux personnes qui souhaitent rentrer sur le marché et décrocher un premier poste de développeur. Nous recrutons constamment pour notre agence, cet article est un constat des candidats que nous voyons tous les jours, et les conseils que nous prodiguons aux candidats pour enrichir leurs CV.

La reconversion professionnelle

Il n’y a pas de doute, la reconversion vers le métier de développeur est une des clés pour répondre à la demande du secteur qui est en pénurie depuis quelques années. Il n’y a pas assez de profils qui sortent des écoles pour répondre aux besoins multiples des entreprises. C’est donc un excellent moyen de combler ce manque et offre un autre avenir professionnel à des secteurs d’activité qui souffrent d’un trop faible taux d’emploi.

La reconversion n’est pas la chose la plus aisée, autant pour le candidat que pour l’organisme qui va former less futurs développeurs. Le temps est compté. Le temps d’apprentissage va de 3 à 8 mois pour apprendre un métier et maîtriser les bases pour espérer décrocher un poste dans une entreprise à la fin de la formation. Ce délai très court est parfois un piège pour certaines écoles qui promettent des résultats à la sortie de la formation alors que ça nécessite plusieurs années de pratique pour réellement y parvenir.

Dans la réalité, certains profils arrivent au niveau espéré, mais pas sans effort. Les meilleurs profils en reconversion que nous voyons viennent de formations solides de 8 mois, avec une période de stage en entreprise. Le facteur commun aux profils qui réussissent le mieux et d’avoir un bagage d’entré déjà satisfaisant et maîtrisant les bases du développement informatique (HTML, CSS, Javascript). Ce qui leur permet d’apprendre un langage en 8 mois et d’acquérir une certaine maîtrise à la fin de leurs formations.

Les Freelances

Une des raisons de la pénurie de développeurs, c’est le travail en Freelance. Réel paradigme pour certain, enfer pour d’autres. La seule certitude avec du recul est qu’une bonne partie des personnes qui gagnent leur vie correctement en faisant de la prestation de service en Freelance reste majoritairement des personnes avec de l’expérience, ce que l’on appelle des séniors (+7 ans d’expérience). En parallèle de ça beaucoup d’entreprises recherchent des profils expérimentés mais sur des postes en CDI. Cela provoque un réel manque et quand le vivier de candidats n’est plus assez important pour répondre aux offres il est nécessaire de passer par la formation de nouveaux talents.

Si vous avez déjà quelques années d’expérience, vous pouvez tenter le coup du freelancing. Si vous n’avez pas encore assez d’expériences, devenir indépendant peut vous faire perdre un temps fou et au final votre rémunération sera bien moins intéressante que celle proposée en CDI.

Les expériences avant tout

Pour décrocher un poste à temps plein, il faut miser au maximum sur vos expériences. Expérience professionnelle ou non cela à toujours plus de valeur que de résumer votre savoir-faire à des noms de technologies. Mettez en avant vos projets, détaillez le fonctionnement et vos phases de réflexion qui vous ont amené à réaliser le projet de telle ou telle manière. Expliquez comment vous avez résolu les différents problèmes et le cheminement pour arriver à vos fins. C’est cette démarche qui pourra faire la différence avec une personne plus expérimentée.

Vous pouvez hébergez vos différents projets sur des plateformes comme Github et déployer gratuitement sur des services comme Heroku et Netlify permettant à la lecture du CV d’avoir une vision concrète des projets que vous avez réalisés, à la fois au niveau de votre code, mais également au niveau du résultat final.

Ne soyez pas simple exécutant

L’image du développeur dans son coin un peu geek est dépassé. Le côté renfermé du développeur est révolu. Les entreprises attendent de vous plus d’implication sur des problématiques métiers ainsi que des retours pour améliorer le produit en permanence. Que ce soit au niveau de la technique, mais également sur les aspects fonctionnels des outils et services qu’elle propose vous devez vous intéresser au business model de votre entreprise pour agir de façon positive.

Savoir pourquoi vous développez une nouvelle fonction et comment elle va être utiliser par l’utilisateur a beaucoup plus de sens que de devoir coder les yeux fermés une fonction qui doit juste fonctionner à la livraison. Vous pourrez faire des retours constructifs sur les évolutions et faire avancer le produit en donnant le meilleur de vous même. Si vous avez la sensation que le produit que vous développez est inutilisable ou fonctionne aléatoirement, c’est qu’il y a un problème.

Objectifs de carrière

Il est toujours bon de se fixer des objectifs, dans la vie professionnelle et personnelle. Cela vous permet d’avoir en tête une perspective d’évolution et de tout faire pour y arriver. La question assez classique, mais très révélatrice des recruteurs est de vous demander comment vous vous voyez d’ici 3-4 ans. Cela permet de mieux vous connaître et de comprendre vos objectifs professionnels, n’hésitez pas à être ambitieux et dire le fond de votre pensée.

Si vous ne savez pas répondre précisément à la question, essayer de réfléchir à des axes d’évolutions sur de la montée en compétence que sur des technologies futuristes comme l’intelligence artificielle, la robotique, la blockchain.. Abordez, si vous en ressentez l’envie, des aspects un peu plus managériales, comme devenir chef de projet technique, lead développeur ou pourquoi pas monter votre propre entreprise.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar